Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

Arrivée triomphale à Madrid

Les déportistas de Dios ( sportifs de Dieu ) ont parcouru 650 kms en vélo de Lourdes jusqu'à la plaza Espana à Madrid . Toutes les étapes étaient difficiles à parcourir ; ils ont fait preuve de courage pour rejoindre les autres jeunes à Cuatro Vientos

JMJ 2011
650Kms en vélo de Lourdes jusqu’à Madrid Cuatro Vientos
et la diversité de l’Église à ciel ouvert
Les JMJistes de la route vélo << los déportistas de Dios >> sont partis le 09 Août de Raismes pour une première étape à Lourdes après une nuit dans le car. Cette étape a permis de découvrir ou redécouvrir la Vierge Marie et Sainte Bernadette, ainsi que la cité et ses trésors avant de se lancer dans l’épopée cycliste dès le lendemain, impatients qu’ils étaient de pédaler malgré une nuit assez courte.
L’effort en vélo commence à San Juan de la Peña par un tas de découvertes : la beauté de la nature, la difficulté de cheminer dans les zones montagneuses, la chaleur qui avoisine quotidiennement les 40 degrés, la vie en groupe avec parfois des conflits mais aussi et surtout la joie du partage et de l’amitié.
Le rythme était chaque jour à peu près identique : peu de sommeil mais beaucoup de joies et de grâces. Lever dès 6 heures pour un départ de l’étape vers 8 heures après le petit déjeuner et après avoir rangé les tentes et tout le matériel.
Avant chaque départ, le Père Sébastien Fabre faisait l’envoi avec un thème qui nous permettait la réflexion tout en cheminant sur la route. J’ai trouvé formidable comment le Père Sébastien a cette faculté de trouver les mots des jeunes pour faire comprendre le message qu’il leur donne.
Toutes les étapes étaient difficiles à parcourir avec peu de surfaces planes, heureusement que le souffle de l’Esprit nous a poussés dans les montées et protégés dans les descentes ; la fatigue, la chaleur, la souffrance et le doute de certains provoquèrent un esprit conflictuel dans le groupe mais grâce à l'abbé Sébastien qui nous guida vers la voie de la réconciliation, nous avons pu goûter la joie du pardon.
Devant la souffrance nous nous posons des questions, comme par exemple : Pour certains pays d’ Afrique, le manque de nourriture et d’eau, comment les aider ? .
Les étapes se terminaient entre 15 et 16 heures et dès notre arrivée les jeunes se précipitaient vers les douches avant un repos bien mérité tandis que l’équipe d’accompagnement avait fort à faire.
Certains d’entre nous avaient choisi de prendre spécialement des congés pour accompagner les JMJistes, laissant famille et enfants dans le Nord pour adopter le temps des vacances et pour considérer comme leurs propres enfants les jeunes qu’ils guidaient jusqu’ à Madrid.
Tous les soirs la messe était célébrée au cœur des campings : cela permettait à tous de venir s’inviter dans notre groupe et vivre une eucharistie formidable, comme l’une d’ entre elle au cours de laquelle Sébastien nous demanda d’écrire notre Prénom sur son étole , le thème de son Homélie était : " Jésus t’appelle par ton prénom "
Arrivés à Téjado, petit village espagnol de cent cinquante habitants, nous avons pu apprécier leur gentillesse et nous avons été marqués par l’accueil chaleureux du prêtre et des représentants du village. La fille de Monsieur le Maire, professeur de français, était venue spécialement pour traduire et faciliter la communication. Ils nous ont témoigné leur fierté que leur village ait été choisi par les Déportistas de Dios comme étape pour rejoindre Madrid.
Enfin après 650 Kms parcourus, le vendredi 19 Août c’est l’arrivée triomphale Plaza Espana à Madrid devant un tonnerre d’applaudissements des jeunes JMJistes des autres Routes venus nous féliciter pour notre courage et notre persévérance .
Nous retiendrons de notre cheminement une équipe qui n’a fait que grandir grâce à l’entraide et la foi, l’amitié partagée reste gravée dans notre cœur comme une cicatrice, mais une cicatrice de bonheur. Dans les rues de Madrid une multitude de jeunes venus des quatre coins du monde avait le souci de montrer leur appartenance religieuse ainsi que leur origine en chantant l’hymne nationale de leur pays. Rassemblés sur le terrain de Cuatro Vientos, dans une « ambiance réfugié » pour y vivre la veillée et l’Eucharistie, tous ont regardé dans la même direction << vers le Pape Benoît XVI >> . Ni la chaleur , ni l’orage , ni la pluie , ni le vent , n’ont pu interrompre la communion de plus d’ un million et demi de jeunes venus témoigner de leur foi inébranlable et affirmer le lien qui les unit au Christ.
Je retiendrai que tous ces jeunes ne veulent pas s’enfermer dans le silence mais au contraire témoigner de ce qu’ils vivent , qu’il faut les épauler et leur faire confiance car ils sont notre avenir . Que des jeunes ont besoin que l’ autre fasse le premier pas de la communication pour qu’ ils osent s’ exprimer ou s’ engager dans le service , ils n’ attendent que cela , comme Christophe engagé dans le service de la restauration qui a crée un lien fort d’ amitié avec tous les jeunes grâce à sa simplicité et son sourire formidable .
Robert ALIA
416836_2[1].jpg

Article publié par ROBERT ALIA • Publié Mercredi 31 août 2011 • 2448 visites

Haut de page